Observer l’étiquette

Un visuel sobre

 

Sur une étiquette kraft1 particulièrement sobre, la bouteille de bière porte et colporte le nom de la rivière d’ici : L’Ouche. L’emprunt de ce nom témoigne d’une volonté de valorisation symbolique du cours d’eau, des petits pays qu’il traverse et des gens qui les peuplent. Ce nom ouvre aussi sur le pétillant des jeux de mots, comme les habitants de la vallée le savent… et appelle aussi, en toutes circonstances, à en « remettre une L’Ouche » !

 

La réalisation de l’étiquette est signée par un des membres fondateurs de l’association : Laurent Lucas, designer et enseignant aux Beaux arts de Lyon, directeur de la galerie Roger Tator. Elle s’inspire du pictogramme symbolisant la rivière.

 

1 Gracieusement imprimée pendant plusieurs années par l’éditeur Jean-Pierre Huguet à Saint-Julien-Molin-Molette dans la Loire.

 

 

Des artistes et l’Ouche

 

Pensée comme un espace artistique potentiel, l’étiquette peut également accueillir un artiste le temps d’un brassin collector.

En 2017, Delphine Caraz est la première à se prêter au jeu dans le cadre de son exposition « Point d’arrêt » au GAC (Groupe d’Art Contemporain) d’Annonay :

 

Delphine-Caraz-Brasserie-des-sources-de-l'Ouche

« La chasse de l’alouette aux miroirs, (la chasse aux miroirs aux alouettes), est interdite.

Seuls sont autorisés les tourniquets en bois lustrés, dépourvus de métal ou de verre réfléchissant.

Passer un vernis brillant sur le bois n’est pas interdit, il est même conseillé. »

 

L’Ouche sur l’Alouette, Brassin d’artiste, Delphine Caraz, Septembre 2017

 

 

La collection s’enrichit, 2020 s’ouvre avec six propositions paysagères de Céline Thoué :

 

Céline Thoué l'Ouche 1
Céline Thoué étiquette l'Ouche 3
Céline Thoué étiquette l'Ouche 4
Céline Thoué étiquette l'Ouche 5
Céline Thoué étiquette l'Ouche 6